Des OISEAUX et des HOMMES

CanariL'éleveur Amateur, un passionné d'oiseaux.

Les éleveurs amateurs d'oiseaux sont issus de tous les milieux sociaux, et partagent plus qu'une même activité une passion.
L'élevage des oiseaux est un passe-temps paisible et actif, qui permet de s'extraire du stress de la vie quotidienne, mais suppose des contraintes et une prise de responsabilité.
Cette activité exige beaucoup de patience, de rigueur, et de persévérance, nécessite un apprentissage des différentes techniques et demande une grande curiosité pour évoluer dans sa pratique.

Elle s'exerce seule, mais demande un échange permanent avec les autres éleveurs pour bénéficier des expériences de chacun, confirmer ses propres observations, constater ses lacunes et ses progrès, confronter ses résultats.

Les oiseaux d'élevage.

Les exotiques multicolores, le Harz au chant mélodieux, le Gloster et le Huppé allemand et leur amusante huppe en forme de casquette, mais aussi les canaris, les perruches, et les perroquets il y en a pour tous les goûts et de toutes les couleurs...
L'élevage amateur d'oiseaux de cage représente 650 espèces d'oiseaux issus de souches domestiquées. Elles sont différenciées par leurs noms scientifiques (Psittacidés, Estrilididés et autres Passer ammondendri), par les couleurs (lipochrome, panaché, opale, rouge mosaïque...), par leurs formes (bossus, frisés, ondulés), et même par leur chant (Flûte haute, belle roulée stridente, superbe grognée).

Des oiseaux peuvent aussi être appelés par leurs noms communs (mandarins, perruches, canaris, gould, ...)
En langage d'éleveurs, ils sont classés suivant plusieurs catégories correspondant aux différentes classes des espèces et des concours

  • Canaris (de chant, de posture, de forme, de couleur),
  • Cailles, Colombes et Pigeons exotiques,
  • des oiseaux indigènes (faune européenne) et exotiques,
  • oiseaux hybrides (issus de croisements entre espèces),
  • des psittacidés (perroquets perruches)
  • etc…

Devenir éleveur, naissance d'une passion.

Le premier oiseau d'un élevage est souvent un cadeau du parrain, un couple d'inséparables offert à l'occasion du mariage, un héritage du grand-père... Mais cette activité n'est pas aussi simple qu'il y parait au premier abord, cela demande réflexion et anticipation.

Choisir son élevage

Le choix de l'élevage dépend de quatre critères principaux :

  • les goûts personnels,
  • l'espace ou local disponible,
  • le temps et les moyens financiers dont le postulant dispose,
  • les contraintes réglementaires propres à certaines espèces.

Il est absolument indispensable de bien savoir ce que l'on veut élever, c'est la base de la réussite.

S'occuper des oiseaux

Les soins que réclament les oiseaux sont quotidiens, il faut beaucoup de temps particulièrement d'Avril à Juin pendant la période de reproduction. La disponibilité est une base de l'élevage. Il faut aussi du temps pour s'informer, échanger avec les collègues, rechercher des techniques adaptées... et admirer ses oiseaux.

Avoir des petits

L'intérêt principal d'un élevage est avant tout de voir naître des oisillons. Pour ce faire, il est primordial de réunir un certain nombre de conditions et de connaissances propices à la réussite des naissances.

A l'âge de 5 à 7 jours, l'oisillon est bagué. La bague, millésimée, porte le code de l'éleveur, le numéro de l'oiseau, le diamètre de la bague, le pays et la région.

Travailler l'oiseau

Etape importante dans la vie d'un éleveur, "travailler" l'oiseau signifie s'essayer à des croisements, tenter des mariages, préparer la reproduction en fonction des règles de la génétique en suivant les normes établies par le milieu des éleveurs.

Cela permettra plus tard, de confronter ses résultats aux éleveurs "installés".

Participer aux rencontres

Il devient indispensable à ce stade de s'inscrire dans un club afin d'avoir la possibilité de comparer ses oiseaux et de mesurer le chemin à parcourir pour appartenir au cercle restreint des éleveurs amateurs éclairés.

Devenir juge

Après quelques années d'expérience et bons nombres de titres de champion, l'éleveur obtient une certaine notoriété dans sa catégorie. S'il le désire, il devient juge au niveau national puis au niveau international.

Il faudra pour cela suivre une formation sur plusieurs années, sanctionnée par un diplôme. Il pourra être un arbitre d'une compétition telle que celle du Championnat du Monde qui se déroule chaque année.